Le CGTI (Conseil Général des Technologies de l’Information placé sous la présidence de Christine Lagarde) a publié un avis relatif aux questions IPv6.  Cet avis fait suite à l’audition de Thierry Ernst, président du comité de pilotage de l’IPv6 Task Force France IPv6 ains que celle de Mario Campolargo, directeur des technologies émergentes et des infrastructures à la direction générale de la société de l’information et des médias de la Commission Européenne.  L’avis est publiquement en ligne depuis le 26 août 2008:  http://www.cgti.org/avis/AVIS-2008-IPv6.pdf  Vous pourrez y lire (page 3) que l’IPv6 Task Force France (TFF) est chargée d’informer et d’animer des actions afin de faire connaître IPv6 et ses enjeux économiques. Le MINEFI est donc sensibilisé au fait qu’IPv6 constitue un véritable levier de croissance alors même qu’une très forte concurrence asiatique est annoncée.  Le rôle proposé par le CGTI pour la TFF en France dans le cadre de  son avis du 2 juillet 2008 relatif à l’évolution du protocole Internet, est une proposition du CGTI, adoptée par les membres du CGTI et mise en ligne par le CGTI sur son site internet  le 26 août 2008. La proposition concernant la TFF, contenue dans l’ avis,  n’engage par conséquent pas le gouvernement qui a toute liberté de prise en considération et de suite, comme c’est le cas pour tous les avis adoptés par le CGTI. 

Trackback URI | Comments RSS

Laisser une réponse