Notre ami Stéphane Bortzmeyer vient de publier un article résumant une récente étude de l’IAB (Internet Architecture Board, organe de l’IETF) sur la motivation et l’impact des dispositifs de translation traduction d’adresses (NAT) en IPv6. Le sujet étant assez polémique à l’IETF, gageons que ce document fera parler de lui lors de la prochaine réunion à Maastricht la semaine prochaine.

Au passage, coup de chapeau à Stéphane pour ces articles qui décortiquent toujours de façon claire et précise (et en langue française !) les documents de l’IETF.

Une Réponse to “RFC 5902: IAB Thoughts on IPv6 NAT”

  1. on 17 juil 2010 17 h 30 minStéphane Bortzmeyer

    Puisqu’on me félicite pour l’usage du français, je note que le NAT est une *traduction* d’adresses, pas une *translation*, qui en français est un mouvement dans l’espace :-)

Trackback URI | Comments RSS

Laisser une réponse