La FCC (régulateur télécom aux Etats-Unis) publie un document sur  le déploiement d’IPv6 : « Potential Impacts on Communications from IPv4 Exhaustion & IPv6 Transition« . Ce document mériterait peut-être d’être un peu plus complet. L’étude de cas précis de déploiement serait un plus que pourrait apporter le G6, mais il nous faut de la matière. L’appel au volontaire est lancé.

Dans le même temps (ça bouge de l’autre côté de l’Atlantique), le NIST (organisme normatif états-unien) publie un document lui très complet « Guidelines for the Secure Deployment of IPv6 » qui insiste, comme son nom l’indique, sur les différentes solutions de déploiement IPv6 avec un focus sur la sécurité, en l’occurrence IPsec et les problèmes potentiels liés à ICMPv6. Ars Technica nous offre une analyse plutôt critique de ces 2 documents.

Une Réponse to “Coup double des agences américaines”

  1. on 13 jan 2011 11 h 38 minRémi Dseprés

    Le document du NIST est à mon avis un des meilleurs sur le sujet.

    J’ai toutefois relevé une erreur dans la section 6.5.7 sur Teredo: « The 6to4 and 6rd protocols require public IPv4 addresses. »
    C’est vrai de 6to4, mais pas de 6rd.
    La réalité est que 6rd permet d’offrir IPv6 sur les réseaux d’opérateurs qui, faute d’avoir assez d’adresses IPv4 publiques, doivent allouer des adresses privées (typiquement 10.x.y.z).
    C’est malheureusement insuffisamment connu (mais il ne faut pas désespérer!).

    Cordialement

Trackback URI | Comments RSS

Laisser une réponse