La semaine dernière, j’ai donné une conférence à un groupe d’opérateurs mexicains sur IPv6 en France. Ce qu’il y a de bien c’est que l’on trouve une diversité d’architectures. Malheureusement comme cette conférence s’est passée pendant un repas (dans un très bon restaurant), je n’ai pas pu enregistrer ma présentation.

Une des conclusions, c’est qu’il faut reproduire ce que nous avons fait en France avec le G6, c’est-à-dire diffuser la connaissance autour de cette version du protocole, et de sensibiliser tous les acteurs sur les changements à venir et les opportunités. Une collaboration avec le G6 en perspective :-)

De plus, je pense que c’est une bonne idée d’avoir ce type de présentation pour recenser ce qui se fait en France, il faudra retirer les parties trop techniques et ajouter les opérateurs ou hébergeurs qui font du v6.

Laurent

Une Réponse to “G6 et opérateurs mexicains”

  1. on 28 fév 2012 0 h 52 minEllie K

    Don’t trouble yourself about the lack of a recording. The slide presentation is very useful. A lot of people, like me, and also on the IEEE Spectrum blogs that I read, don’t like audio or video recordings as much as slides or transcripts. It was a good idea, sensible, to chose a restaurant as the venue for the meeting. It encourages higher attendance, and enthusiasm.

    I saw your experiment page on Google+. I am following. I am not French, nor RIPE/ARIN/IANA/ISOC member, nor ISP. But I really like internet standards, history and protocol, and am excited about transition to IPv6. I worry that it isn’t being taken seriously enough by the public. Actually, in Europe (RIPE NCC) and China and some other parts of southeast Asia, IPv6 is being implemented in a much more timely fashion than in North America, under ARIN. I worry, since that is where I am, in the U.S.A. We need to keep up with the rest of the world on this important matter. But there isn’t much I can do about it. I wish I could!

Trackback URI | Comments RSS

Laisser une réponse