La saturation prochaine de l’espace d’adressage IPv4 commence à faire un ‘buzz’ sur Internet et de nombeux articles sortent à ce sujet. Le dernier en date provient de l’excellent site Ars Technica. L’auteur, convaincu de la nécessité d’une migration, nous explique à quel point l’effort de migration sera important :

We know it will be the greatest system upgrade either way: hundreds of millions?if not more than a billion?systems will have had to be updated in some way.

L’article explique que même si aujourd’hui IPv6 n’offre pas grand chose en balance d’une perte de fonctionnalités (éventuelle) et de performances (certaine), tout retard qui sera pris dans la prévision d’une migration complète (au delà de la cohabitation) se paiera très cher dans le futur. A méditer.

2 Réponses to “IPv6, pour prévenir plutôt que guérir …”

  1. on 5 juil 2007 22 h 04 minbstevant

    D’après vous, aura-t’on plus vite une péurie de pétrole qu’une pénurie d’adresse IPv4 ?

  2. on 30 mai 2008 13 h 30 minjohn

    les paris sont ouverts, dix contre un, que les voitures électriques seront déjà en fonction en France avant la mise en place de Samba compatible IPv6 !!!

Trackback URI | Comments RSS

Laisser une réponse