L’AFNIC (registre du domaine de tête .FR) est dans une position qui lui permet de bien voir un aspect du déploiement d’IPv6 : son usage dans le DNS. Nous mettrons régulièrement des statistiques sur cet usage sur ce blog. Mais d’abord un petit rappel de méthodologie : que veulent dire ces chiffres ?

Trois séries de chiffres seront donnés : la première reflète les déclarations d’adresses IPv6 dans le DNS par les gérants des zones DNS. Par exemple, si le gérant de g6.example met un enregistrement de type AAAA (adresse IPv6) à www.g6.example, cela peut être détecté par des requêtes DNS et incrémenter un compteur « nombre de zones de .example ayant une adresse IPv6 pour le service Web ».

On mesurera ainsi le nombre de zones de .FR ayant une adresse IPv6 pour le Web (que ce soit en www.g6.example, ou directement en g6.example), celui des zones ayant au moins un serveur de courrier
IPv6 (au moins un des enregistrements MX a un AAAA) et celui des zones ayant au moins un serveur DNS en IPv6. Ces trois services ont été jugés les plus importants, le déploiement de IPv6 dans les serveurs XMPP suivra :-)

Une zone qui a au moins un de ces trois services est dite « IPv6 activé ». Une zone pour qui les trois services ont IPv6 sera dite « complètement IPv6 ».

Une seconde série de chiffres concerne le trafic DNS IPv6 effectif. Les serveurs de noms de .FR répondent en IPv6 depuis de nombreuses années. Mais cette possibilité est-elle utilisée ? Pour cela, on mesure le trafic entrant et on compte le nombre de requêtes transportées sur IPv6. Ce n’est pas si facile que cela : une bonne partie des serveurs de .FR sont sous-traités (pour accroître la résilience) et l’AFNIC n’a pas forcément de statistiques suffisamment détaillées. Même pour les serveurs gérés par l’AFNIC, l’appareillage statistique peut ne pas être suffisant. Ces chiffres seront donc approximatifs.

Enfin, une troisième série concernera, non pas le protocole utilisé pour parler au serveur de noms mais celui demandé : lorsque le client DNS veut savoir l’adresse IP de www.wikipedia.fr, demande t-il une
adresse IPv4 ou bien une adresse IPv6 ? (Dans le DNS, le contenu de la requête – adresse v4 ou v6 demandée – est totalement indépendant du protocole utilisé pour transporter la requête.)

Le premier article a été publié.

Une Réponse to “Statistiques DNS sur le déploiement d’IPv6 en France”

  1. [...] annoncé aujourd’hui, voici les chiffres d’activité IPv6 tels que vus dans le DNS (avec quelques explications, [...]

Trackback URI | Comments RSS

Laisser une réponse